Configurer PhpGedView

De PGVWiki
Aller à : navigation, rechercher

En tête du menu "Configurer PhpGedView"


Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant
Cliquer sur l'image pour l'agrandir


L'en-tête fait apparaître deux liens:

  • un lien qui renvoit vers le fichier d'informations (en anglais) "readme.txt"
  • un lien qui vous permet d'accéder à la configuration du fichier GEDCOM.


Options de la base de données

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Type de la base de données

PhpGedView fonctionne avec une base de données SQL. Or, il existe plusieurs types de bases de données SQL. Il vous faut donc ici choisir la type de base de données SQL que votre hébrgeur web met à votre disposition, parmi les types suivants: Microsoft SQL Server, MySQL, MySQL 4.1 + PHP5, PostgreSQL, SQLite...

Ce type de base données SQL est représenté par la variable $DBTYPE dans le fichier config.php.

MySQL et PostgreSQL exigent l'installation préalable dans PHP de certaines bibliothèques (libraries). SQLite est installé par défaut avec PHP 5.

Avec SQLite vous n'avez pas besoin de configurer le Serveur de la base de données, l'identificateur de connexion à la base de données ni le mot de passe de la base de données, mais vous devrez indiquer le chemin de votre base de données dans le champ "Nom de la base de données".


Serveur de la base de données

Vous entrez ici le nom du serveur ( le host) de votre base de données. Le nom de ce serveur vous est indiqué par votre hébergeur.

Cette adresse est représentée par la variable $DBHOST dans le fichier config.php.

Identificateur de connexion à la base de données

Il s'agit de l'identificateur défini pour la connexion à votre base de données SQL. Cet identificateur est le nom que vous choisi de donner pour vous identifier lorsque vous avez créé la base de données SQL qui héberge PhpGedView.

Cet identificateur est représenté par la variable $DBUSER dans le fichier config.php.

Mot de passe de la base de données

Il s'agit du mot de passe d'accès à votre base de données SQL pour l'identificateur précédemment défini.

Cet identificateur est représenté par la variable $DBPASS dans le fichier config.php.

Nom de la base de données

Vous entrez ici le nom de la base de données du serveur qui sera utilisée par PhpGedView. L'identificateur de connexion utilisé doit avoir les droits de création, d'insertion, de mise à jour, de suppression et de sélection sur cette base de données.

Cet identificateur est représenté par la variable $DBNAME dans le fichier config.php.

Use persistent database connections

Ce paramètre détermine si PhpGedView doit utiliser des connections persistantes lorsqu'il communique avec la base de données.

Si vous choisissez Yes, PhpGedView pourra réutiliser des connections à la base de données, augmentant ainsi l'établissement de la connexion à la base de données. Cependant, ce choix peut causer des erreurs dans la configuration de votre serveur si ce dernier a un nombre de connections maximum paramétré à une valeur trop faible. Si vous n'êtes pas certain que votre serveur supporte des connexions persistantes, il est préférable de choisir No.

Par défaut, la valeur No est proposée.

Préfixe des noms de tables

Ce préfixe est ajouté au nom des tables SQL créées par PhpGedView. En changeant cette valeur vous pouvez gérer plusieurs sites PhpGedView qui utilisent la même base de données mais avec des tables différentes.

Il s'agit de la variable $TBLPREFIX du fichier config.php.


Autoriser le choix du fichier GEDCOM / Répertoire des fichiers d'index


Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant


Autoriser le choix du fichier GEDCOM

Si vous avez plusieurs fichiers GEDCOM dans votre base de données, cette option permet aux visiteurs et aux utilisateurs de changer de fichier GEDCOM.

Il s'agit de la variable $ALLOW_CHANGE_GEDCOM dans le fichier config.php.

Répertoire des fichiers d'index

Il faut indiquer ici le chemin vers un répertoire accessible en lecture et en écriture où PhpGedView doit stocker les fichiers du répertoire "index" (sans oublier de mettre le carcatère '/' en final). Les fichiers d'index comprennent notamment le ou les fichiers gedcom, ainsi que les différents fichiers de personnalisation de votre page d'accueil. Par défaut, PhpGedView place ces fichiers dans le répertoire "/index".

Il s'agit de la variable $INDEX_DIRECTORY dans le fichier config.php.

Options de l'utilisateur


Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant


Autoriser le stockage des messages sur le serveur

Cette option permet de choisir le stockage des messages sur le serveur. En sélectionnant 'Oui', vous permettrez aux utilisateurs de retrouver leurs messages quand ils se reconnectent. En sélectionnant 'Non', les messages seront envoyés par courriel.

Il s'agit de la variable $PGV_STORE_MESSAGES du fichier config.php.

Permettre aux utilisateurs de demander l'enregistrement de leur compte

Cette option autorise les utilisateurs à demander l'ouverture d'un compte sur ce site. Les administrateurs devront approuver l'inscription pour que le compte devienne actif.

Il s'agit de la variable $USE_REGISTRATION_MODULE du fichier config.php.

Un administrateur devra valider toute nouvelle demande de compte

Si l'option "Un administrateur devra valider toute nouvelle demande de compte" est autorisée, cela signifie que l'administrateur devra approuver ou non toute demande de création de compte d'un nouvel utilisateur.

Si l'option "Non" est sélectionnée, cela signifie que l'utilisateur n'aura pas besoin de l'intervention de l'administrateur pour que son compte soit validé.

Il s'agit de la variable $REQUIRE_ADMIN_AUTH_REGISTRATION du fichier config.php.

Utiliser un en-tête simple pour les courriels

L'en-tête normal de courriel comporte l'adresse mél et le nom du destinataire. Certains systèmes de messagerie ne l'acceptent pas. En choisissant cette option, seule l'adresse mél sera utilisée.

Il s'agit de la variable $PGV_SIMPLE_MAIL du fichier config.php.

Permettre aux utilisateurs de choisir leur propre thème

Plusieurs thèmes de présentation de PhpGedView existent, mais la possibilité pour les utilisateurs de chosir leur thème dépend de la volonté de l'administarteur. En sélectionnant "Oui", l'administrateur autorise les utilisateurs à choisir leur propre thème.

Il s'agit de la variable $ALLOW_USER_THEMES du fichier config.php.

Autoriser l'option "Rester connecté"

Beaucoup de sites permettent aux utilisateurs de choisir s'ils veulent être mémorisés par leur ordinateur personnel à chaque fois qu'ils se connectent sur leur site. En choisissant "oui" à cette option, la case "se souvenir de moi" sera automatiquement cochée sur la page d'authentification (Login). Si cette case est cochée, PhpGedView a la permission de stocker un cookie dans l'ordianteur de l'utilisateur. Ce cookie permettra PhpGedView de mémoriser un utilisateur lorsqu'il se connecte depuis le même ordinateur.

Il s'agit de la variable $ALLOW_REMEMBER_ME du fichier config.php.

Langues supportées


Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant
Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Vous pouvez modifier la liste des langues supportées par votre site PhpGedView en cochant ou en décochant les petites cases blanches correspondantes. Cela modifiera les choix de langues disponibles pour vos utilisateurs.

Vous pouvez effectuer également ce choix à partir du menu Administration --> Configurer les langues, dans lequel vous pouvez en plus modifier certaines choses comme les icones des drapeaux pour chacune des langues, le format de la date,...

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Paramètres du système


Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant
Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Archivage des journaux

Vous choisissez ici d'activer ou non (option: journal désactivé) l'archivage des journaux de logs de votre site. Dans le cas d'une activation, vous choisissez alors la fréquence d'archivage des journaux (quotidien, hebdomadaire, mensuel, annuel).

Ces journaux de logs enregistrent toutes les opérations qui sont effectuées par votre logiciel avec, pour chacune de ces opérations, la date, l'heure, l'adresse IP de celui qui est à l'origine de la modification ainsi que la nature de l'opération. Ces fichiers de logs sont enregistrés dans le répertoire "/index" de votre installation de PhpGedView.

Ce fichier est accessible depuis le menu administration --> Voir le fichier journal

Vous avez ici un exemple de ce que vous pouvez trouver dans un fichier de log:


Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant
Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Il s'agit de la variable $LOGFILE_CREATE du fichier config.php.

URL du serveur

Vous entrez ici l'adresse URL du serveur sur lequel vous avez installé votre site PhpGedView. Par défaut, le logiciel PhpGedView renseigne automatiquement cette adresse et vous n'avez donc pas à la modifier.

Mais si vous utilisez le protocole sécurisé https, ou un port autre que celui par défaut, il vous faut alors entrer ici le chemin d'accès au serveur.

Il s'agit de la variable $SERVER_URL variable du fichier config.php.

URL de connexion (login)

Ce champ ne doit être renseigné que dans le cas où vous souhaitez rediriger la connexion de votre site PhpGedView vers un autre site, ou pour basculer du mode http au mode sécurisé https.

Il faut alors entrer ici l'URL complète du fichier login.php, par exemple : https://www.votreserveur.com/phpgedview/login.php

Répertoire des sauvegardes de sessions

Indique le chemin à utiliser pour stocker les fichiers des sessions PhpGedView. Certains serveurs n'ont pas une configuration correcte de PHP et les sessions ne sont pas maintenues en passant d'une page à une autre. Cette variable permet aux administrateurs de régler le problème en sauvegardant les fichiers dans un répertoire local. Le répertoire ./index/ est un bon choix si vous devez choisir un répertoire. Par défaut ce champ est laissé vide, ce qui permet d'utiliser le chemin configuré dans le fichier php.ini.

Il s'agit de la variable $PGV_SESSION_SAVE_PATH du fichier config.php.

Limite de durée d'une session

Vous indiquez ici la durée, en secondes, pendant laquelle une session PhpGedView reste active avant de nécessiter une nouvelle connexion. Cela évite ainsi de devoir trop régulièrement s'authentifier à nouveau. La valeur par défaut est de 30 minutes.

Il s'agit de la variable $PGV_SESSION_TIME du fichier config.php.

Taux max de visite des pages

Cette option limite la fréquence à laquelle chaque utilisateur peut visualiser différentes pages de votre site. Cela peut être utile par exemple, si un hackeur tente d'attaquer votre site.

Si le taux que vous avez affiché est dépassé, PhpGedView considèrera la session comme une tentaive d'attaque par un hacker; dans ce cas, la session se terminera automatiquement et un message sera affiché par le programme. Les deux valeurs que vous allez mettre dépendront de la limite raisonnable de bande passante autorisée par votre serveur. Cette fonction peut être désactivée en mettant un taux max égal à zéro.

Ces paramètres sont les variables $MAX_VIEWS et $MAX_VIEW_TIME du fichier config.php.

Version Control Commit Command (Système de gestion de version)

Si vous voulez utiliser un système de gestion de version tel que CVS(Concurrent Versions System) [[1]] ou SVN (Subversion) http://fr.wikipedia.org/wiki/Subversion_(logiciel) pour archiver les modifications réalisées sur votre fichier GEDCOM, ainsi que que sur vos paramètres de configuration et de vie privée, il vous suffit de sélectionner ici l'option SVN ou CVS. Si vous ne vouler pas utiliser de système de contrôle de version, il vous suffit de choisir l'option "libre" qui est l'option proposée par défaut.

Limite de mémoire

Vous spécifiez ici la quantité de mémoire vive (RAM) qui sera allouée au programme PhpGedView. Par défaut, cette valeur est mise à 32M (32 Méga octets). Attention ! La plupart des serveurs interdisent cette modification ! En revanche, si vous avez installé votre logiciel sur votre ordinateur personnel, cette modification de mémoire est bien évidemment possible !

Il s'agit de la variable $PGV_MEMORY_LIMIT du fichier config.php.

Retour au menu Administration

Retour au menu Administration