Structure des données d'un fichier Gedcom

De PGVWiki
Aller à : navigation, rechercher

Bien que ce sujet paraisse assez technique, il est souvent très utile de pouvoir travailler sur sa généalogie en affichant la structure de base des données généalogiques telle qu'elle figure dans le Gedcom. Car cette structure Gedcom est la structure de base de PhpGedView. Les données dans le Gedcom sont confinées dans des enregistrements, qui peuvent avoir des sous-éléments encapsulés à l'intérieur de ces enregistrements. Un Gedcom ressemble donc en quelque sorte à des poupées russes. Les enregistrements de niveau supérieur (les poupées russes du dessus) vivent leur voe de manière indépendante, et sont référencées dans d'autres enregistrements.

Le meilleur exemple est celui de l'enregistrement d'un individu (INDI), qui décrit un individu. Chaque individu n'a qu'un simple enregistrement, toutes les données et les références qui concernent cet individu sont sauvegardées dans cet enregistrement. L'individu peut ainsi être montré comme une mère dans une famille, un enfant dans une autre famille, un enfant adopté dans une troisième famille, etc..., et czci à chaque fois que nous avons affaire avec le même individu. De manière similaire, la famille est également un enregistrement de niveau supérieur.

Enregistrements de niveau supérieur dans un Gedcom

Un fichier GEDCOM est divisé en :

  • une section d'en-tête (HEAD)
  • divers enregistrements de diverses natures :
    • enregistrement « individu » (INDI = individual)
    • enregistrement « famille » (FAM = family)
    • enregistrement « objet multimédia » (OBJE = object)
    • enregistrement « note » (NOTE = note)
    • enregistrement « source » (SOUR = source)
    • enregistrement « dépôt d'archives » (REPO = repository)
  • marqueur de fin de ficher (TRLR = trailer)
Individu (INDI)
Chaque personne a son propre enregistrement qui est unique
Famille (FAM)
Enregistrement de la famille: une famille est constituée d'au moins un parent, typiquement deux, et peut avoir des enfants.
Multimedia (OBJE)
A chaque fois que vous ajoutez une photographie, un document, un enregistrement vocal ou tout autre fichier multimedia, vous créez un objet Multimedia. L'objet est référencé comme un fichier, tout comme les autres caractéristiques de l'objet tels que le titre, la description, la source, etc... L'objet multimedia visible à différents endroits (par la personne, la famille, la source etc...) are pointe en fait vers un seul et même objet. Vous pouvez ajouter plusieurs références en éditant l'objet multimedia.
Source (SOUR)
L'objet Source contient une description de la source des données généalogiques dans le Gedcom. Un livre, un article, un document, un email etc... peuvent être une source. Lorsque vous éditez un individu, une famille ou d'autres enregistrements, vous ajoutez toujours la référence (citation) de la source, en citant un extrait de la source et si possible en ajoutant des détails. Beaucoup de références (citations) peuvent pointer sur la même source.
Dépot d'archives (REPO)
le dépôt d'archives est le l'endroit où se trouvent une plusieurs sources. Ce peut être des archives départementales, une bibliothèque ou toiut simplement votre domicile. Le dépot d'archives décrit comment localiser la source, afin que celui qui en a besoin sache comment y accéder. Des sources différentes peuvent faire référence à un même dépot d'archives.

Il y a quatre autres types d'enregistrements de niveau supérieur: Note (NOTE), Soumission (d'une proposition) (SUBN), Soumetteur(SUBM) et En-tête (HEAD), mais ils ne jouent pas de rôles aussi universels que ceux qui sont cités précédemment. La Note peut être recoupée, mais c'est une forme alternative qui est utilisée par PGV, qui est encapsulée dans une entité de niveau inférieur. La proposition et le soumetteur ne jouent un rôle que dans l'en-tête pour indiquer les détail de soumission du fichier à l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours (Les Mormons), et ne sont pas utilisés par PGV.

Lorsque l'on ajoute des enregistrements de niveau supérieur, on doit toujours vérifier si l'enregistrement existe déjà, et s'il y a besoin d'une seule référence. Dans beaucoup d'endroits une option est proposée soit pour créer un nouvel enregistrement de niveau supérieur (Multimedia, Source, Dépôt d'archives etc...) soit pour fournir un lien vers un enregistrement existant (avec une fonction de recherche à titre d'aide). De même, une personne existante peut être reliée à une nouvelle famille (en tant que parent ou enfant) ou à un événement (en tant qu'associé) avec des rôles différents.

Eléments de niveau inférieur et structure des Gedcoms

Toutes les autres informations, les dates, les événements, les adresses, les faits, etc... sont entrés à chaque fois que l'on en a besoin pour décrire ou pour apporter des précisions à un enregistrement de niveau supérieur. En d'autres termes, alors qu'une personne ou une source est unique et n'est décrit qu'une seule fois dans un fichier Gedcom, la localisation, le domicile, l'école, un fait, etc...seront répétés autant de fois que nécessaire. Cela peut sembler fastidieux de devoir saisir les mêmes informations plusieurs fois, mais PGV dispose d'outils qui vous permettront de rechercher et de choisir certaines de ces informations (par exemple les lieux) et de copier/coller d'autres informations (par exemple les événements et les faits).

Voir aussi